24 décembre 1999 : ouverture de la Porte Sainte. Une Église catholique au faîte de sa puissance ou au bord du précipice ?

Centro Televisivo Vaticano (2017), le pape ouvrant la porte Sainte de la Basilique Saint-Pierre de Rome à l’occasion de l’ouverture de l’Année de la Miséricorde, Wikimédia : Licence Commons.

Ce soir de Noël, Jean Paul II a réussi et ceci malgré les pronostics des oiseaux de mauvais augures. Triomphant de la maladie et de la fatigue, le pape s’avance jusqu’à la Porte Sainte et il l’ouvre. Il s’agit du point de départ d’une année de « Jubilé ». Ce projet remonte à loin : dès sa première encyclique, le pape parle du « dessein mystérieux » de Dieu qui l’a choisi dans ce moment particulier « déjà bien proche de l’An 2000 ». Le pape fait une lecture providentialiste de l’histoire : s’il a été choisi, si près de cette échéance, c’est que lui, le premier Slave à accéder à cette fonction suprême, il a un rôle bien particulier à jouer.

Pour l’anniversaire de la naissance du Christ, Jean Paul II veut que son épouse l’Église soit resplendissante. Il faut qu’elle remonte sur la grande scène de l’Histoire après les turbulences des années 1970. Afin de préparer l’événement, un nombre important d’encycliques sont écrites. Elles organisent trois années spécifiques pour réfléchir aux personnes de la Trinité : Jésus-Christ en 1997, l’Esprit Saint en 1998 et Dieu le Père en 1999. Des gestes œcuméniques sont posés. Un acte commun entre luthériens et catholiques est signé à Augsbourg en 1999. Lle primat de la communion anglicane et le patriarche de Constantinople sont invités à Rome en janvier 2000 pour, à leur tour, ouvrir la porte sainte…

L’Église se livre également à un salutaire travail de repentance et demande pardon pour l’Inquisition, les collusions avec les pouvoirs temporels dans les guerres de colonisation et de manière générale « les péchés dans le domaine des droits fondamentaux des personnes »…Mais cela n’évita pas quelques faux-pas : le texte Dominus Jesus (1999) de la Congrégation de la Doctrine de la foi (qui stipule que la plénitude de la révélation ne se trouve que dans l’Église catholique) ou le maintien de la pratique des indulgences (une des origines de la Réforme protestante) dans la perspective du Jubilé. Les divorcés remariés se verront également rappeler l’interdiction de communier ou de recevoir le sacrement du pardon (à moins d’interrompre leur vie commune avec leur nouveau conjoint).

Globalement, le Jubilé et la longue préparation qui l’a précédé peuvent être vues comme le sommet du règne de Jean Paul II. Avant une fin de pontificat beaucoup plus crépusculaire, marquée par la vieillesse et la maladie, il est parvenu à l’objectif qu’il s’était initialement fixé. Rétablie symbolique dans sa puissance, l’Église catholique s’apprête pourtant à vivre une série de crises qui révéleront au contraire l’ampleur vulnérabilité : en 2001, la justice française condamne un évêque pour avoir couvert un prêtre pédophile, en 2002, le Boston Globe publie une enquête révélant l’ampleur de la pédocriminalité dans ce puissant diocèse américain… Suivront le Canada, l’Australie, l’Irlande, l’Autriche, l’Allemagne, la Belgique, le Chili, etc. 

Pour en savoir plus sur Jean Paul II et découvrir des aspects moins connus d’un saint que certains ont souhaité voir canonisé en urgence au prix d’une série de difficultés dans l’Eglise catholique aujourd’hui :

Christine PEDOTTI et Anthony FAVIER, Jean Paul II, l’ombre du saint, Paris, Albin Michel, 330 pages.

Disponible en magasin : la Librairie, la Procure, la FNAC, Cultura, Amazon et dans toutes les bonnes librairies ! Et pour les « fans », le site Témoignage chrétien propose des exemplaires dédicacés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s